Content-Security-Policy: default-src 'self'
top of page
  • Photo du rédacteurGilbert

C’est quoi exactement le "Ski français"?

Tout le monde a une idée du « ski français », mais qu’a-t-il de différent par rapport aux autres pays? C’est en fait très subtil et propre à notre histoire, c’est une manière de penser, un art de vivre.


Les leaders mondiaux du ski sont les États-Unis, l’Autriche et la France. Aux États-Unis, la station de ski est organisée comme une seule entreprise qui intègre tous les services et infrastructures hôtelières, sur un territoire qui appartient à l’entreprise. En Autriche, les hôteliers sont une multitude de PME familiales qui ont développé les stations pour les rendre attractives.


En France, le ski est politique, l’expansion a été permise par la construction d’hébergements en multipropriété. Les Français sont devenus propriétaires pour leurs vacances au « grand air ».


Le général de Gaulle propose son « plan neige » en 1964 pour l’hébergement d’altitude dédié au ski, ce qui explique la difficulté des stations à proposer un réel « quatre saisons ».

Le ski français c’est aussi les champions du sport tricolore, leur spécifie est remarquable, car ils ont apporté des techniques révolutionnaires au ski. Avec leurs gestes guidés par la performance pour aller encore plus vite, le ski français ne se contente pas de l’ordre établi ni des bonnes pratiques du sport.





Par exemple Michel Canac propose une nouvelle technique du slalom, sa manière de traverser le piquet au lieu de l’effacer, qui parait une évidence pour les champions d’aujourd’hui, a permis d’optimiser et de gagner du temps en faisant abstraction de l’obstacle.



Émile Allais est le père de la technique moderne du ski alpin, le virage parallèle permet de changer de direction sans perdre de vitesse. Grâce à sa technique, l’enseignement universel du ski alpin devient tricolore.



Jean Vuarnet, le skieur français qui s’impose aux Jeux olympiques avec la technique de l’œuf, prend par surprise les concurrents internationaux par son aérodynamisme.




Jean Pomagalski propose son brevet d’attache à douille permettant de débrayer la perche et ainsi permettre le déploiement massif du téléski. Les stations de ski ont pu connaître leur expansion dans les années 1960-1970 grâce à cette invention.

La preuve que l’état d’esprit du ski français découle d’un pays d’inventeurs et d’ingénieurs. Le ski français, au même titre que l’aviation et l’automobile, demeure un domaine où la France fut un acteur incontournable.

Source : https://www.skieur.com/actu-existe-il-ski-francais



Comments


bottom of page